Rechercher
  • Evelyne Roussillon

Connaitre nos zones érogènes pour favoriser plaisir et désir...

Mis à jour : oct. 11

Une zone érogène est une partie du corps particulièrement sensible aux caresses, et source de plaisir, car elle dispose de nombreux récepteurs sensoriels.



Le fait de toucher, titiller, lécher, caresser une zone érogène va provoquer une réaction sexuelle, c'est à dire une excitation de la zone génitale, soit une lubrification ou une érection.

Toutefois, les caresses ne suffisent pas, nous avons aussi besoin de confiance envers le, la partenaire, afin de nous sentir en sécurité et en phase avec cet autre.

On parle de zones érogènes primaires (celles qui donnent accès à l'orgasme) et des secondaires (ne provoquent pas directement l'orgasme, mais vont stimuler les primaires).

Et où se situent nos zones érogènes ? Le corps entier est potentiellement érogène... Le corps entier peut procurer de l'excitation et du plaisir.

Souvent, les hommes pensent que seul leur sexe est une zone érogène. C'est très faux et très dommage car ils se privent de beaucoup de plaisir. Ils en disposent de tout autant que les femmes, mais ne sont peut-être pas trop autorisés à explorer leur corps, leurs sensations sensuelles, découvrir les zones sensibles. Madame serait plus sensible et plus éveillée à son corps dans la mesure où elle aussi a prix ce temps d'exploration avec elle-même ou bien a développé la capacité à se laisser aller sous les caresses de son partenaire et de ressentir.

Les zones érogènes autant pour les hommes que les femmes peuvent se répartir de la racine des cheveux, jusqu'au bout des orteils..., la commissure des lèvres, le bout de la langue, les tempes, le lobe des oreilles, la nuque, les épaules, les seins, les tétons, l'intérieur des coudes, le nombril, le ventre, le pli de dessous des fesses, le contour de l'anus, le bout du gros orteil.... la liste est longue, et c'est chacun les siennes, chaque corps est unique, et nos ressentis nous appartiennent. C'est un apprentissage que de les éveiller pour mieux les ressentir.


Comment les découvrir ou les développer ?

Prenons ce temps seuls, ou en couple de partir à la découverte de nos zones érogènes.

Installons-nous dans un endroit calme et tranquille, téléphone fermé, enfants bien loin, lumière tamisée, petites bougies, musique d'ambiance. Si nous sommes à deux, nous pouvons prendre un petit temps d'échange avant de commencer pour installer la confiance, la complicité, se dire peut-être ce que nous redoutons, là où ne souhaitons pas du tout être touché par exemple. Et puis, fermons nos yeux, installons une respiration un peu plus ample dans notre ventre, pour relâcher nos tensions physiques et apaiser nos pensées, nous rendre plus disponibles à l'instant présent et à nos sensations. Invitons ensuite l'autre à parcourir notre corps et guidons-le 'chaud' ou 'froid' par exemple, pour lui indiquer ce que nous ressentons. Il, elle peut s'aider d'une plume, d'un voile, de quelque chose de chaud ou de froid selon nos souhaits ou sa créativité, de quelque chose qui vibre... L'important étant de guider, d'exprimer ce que nous ressentons ou de demander aussi l'exploration de telle ou telle zone qui n'a pas encore découverte. Le geste peut être différent également, plus ou moins de pression, de douceur, de chatouilles, de lenteur... Autorisons-nous à demander.

Il n'y a pas de pression à se mettre, ni à rechercher la performance, car il n'y a pas d'enjeu à ressentir à tout prix, surtout si l'on débute, ceci est une expérience, un jeu. Rien est grave, et tout est impeccable. L'invitation n'est pas d'orgasmer, ni de finir par une pénétration, bien au contraire, mais de simplement se rendre disponible à son corps et à ses sensations (sans être dans l'envie de rendre les caresses immédiatement) pour l'un des partenaires, et pour l'autre partenaire, juste se rendre disponible au corps que l'on découvre. Et plus il, elle découvrira son corps et nous aussi, plus nous vivrons d'agréables moments de plaisir, au-delà de la pénétration. Il sera vraiment bienvenu d'échanger après cette expérience sur ce qui a été agréable, désagréable, sur ce que nous avons ressenti, sans critiquer, ni reprocher, ni juger. Autorisons-nous vraiment à ne pas être parfait, il s'agit du plus beau cadeau que nous puissions nous offrir.


Si nous sommes seuls, bien entendu l'exploration des zones érogènes se fera aussi dans la détente et le relâchement du corps et du mental, peut-être en utilisant son imaginaire avec quelques pensées et scénarios intimes et érotiques, qui favoriseront les sensations . Et par pitié que nous soyons homme ou femme, épargnons-nous d'aller directement sur notre sexe, bien au contraire, explorons le corps bien ailleurs... Quelle zone, quel geste va éveiller chez nous une excitation et stimuler nos sensations sexuelles ? Cette expérience va permettre de mieux connaitre son corps, son intimité, ses sensations sensuelles et érotiques et et de les éveiller plus facilement que l'on soit seul(e) ou à deux, d'obtenir plus de plaisir, qui est je le rappelle, le moteur du désir.


Evelyne Roussillon, sophrologue, sexologue et thérapeute de couple.


43 vues

PLAN DU SITE

  • Facebook Social Icon

©2015 Evelyne Roussillon - Tous droits réservés   /   SIRET 484 590 336 00026